Articles

Articles

(167)
Dites à la vieille taupe de creuser un peu plus profond !
2019

Revue le Crieur, soumis pour publication.

Abstract
CM — Je comptais vous interroger sur cette affaire de « système d’engendrement » que vous opposez à la fin du livre au « système de production ». Qu’est-ce qui est en jeu dans ce terme d’après vous ? BL — Vous allez encore vous moquer de mes intuitions, mais je trouve extraordinaire qu’au moment même où tout le monde se plaint de la pagaille des positionnements politiques, de la disparition des partis, du chaos induit par internet, etcetera, les symptômes de cette crise se retrouvent partout, de l’extrême droite à l’extrême gauche, en passant par toutes les nuances intermédiaires. CM — Qui parle d’engendrement ? BL — Tout le monde, pas toujours directement, mais sous forme de symptômes que je trouve extrêmement bien choisis.
Traductions
pas d'autres traductions disponibles
Compositionnisme, Politique 🔗
(165)
La vérifiable image du monde -Sarah Sze avenue du Maine
2019

Catalogue de l'exposition Sarah Sze Fondation Cartier

Abstract
Quand je suis entré dans le studio de Sarah Sze à New York, pour la première fois en octobre 2016, et que je suis tombé, dans une demi-obscurité, sur l’un des immenses prototypes de Time Keeper, je crois avoir ressenti quelque chose de l’émerveillement de l’empereur de Chine devant les mappemondes, images de la terre venues de l’Occident lointain, que le père Matteo Ricci avait déployées devant sa Cour. « Voilà, c’est ici que nous vivons ; c’est comme cela que nous devons comprendre où nous résidons ; enfin une image du monde à la fois réaliste et splendide — dont la beauté vient de son étrange et paradoxale exactitude ». Je crois être resté une bonne heure, totalement silencieux, à me pénétrer de cette œuvre comme si j’assistais à la naissance, non pas de Vénus sortie des eaux, mais de Gaia sortie du néant. Ce multiple scintillement de mondes insérés dans des mondes ne pouvait avoir pour titre, à mes yeux, que celui de « Zone Critique ».
Traductions
pas d'autres traductions disponibles
Ecologie, Histoire de l'art, Histoire des sciences, Visualisation 🔗
(163)
À la recherche de l’hétéronomie politique — les nouveaux cahiers de doléance
2019

Revue Esprit Mars 2019 n°452 pp. 104-113

Abstract
L’occasion du « grand débat national » est trop belle pour qu’on ne s’en saisisse pas pour sortir des ornières où l’on maintient d’habitude les consultations publiques. Le parallèle avec l’épisode prérévolutionnaire de l’écriture des « cahiers de doléance » est à la fois inévitable et trompeur. Pour qu’il soit fécond, il faudrait pouvoir renouer deux fils qui semblent être tout à fait rompus : comment la parole politique peut-elle se remettre en mouvement ? Une fois remise en mouvement, comment pourrait-elle composer la chose publique ? Sans ces deux éléments, tout « débat national » est quelque peu prématuré puisque la France se trouve aux prises, grâce aux « gilets jaunes », à la première grande crise du Nouveau Régime Climatique. On a mis la charrue avant les bœufs en voulant débattre du choix de solutions alors que personne, du haut en bas de l’échelle, n’a la plus petite idée sur comment extraire nos sociétés de l’impasse sociale et écologique dans laquelle elle se trouve placée.
Téléchargements
Traductions

English translation by Stephen Muecke (unpublished)

Ecologie, Politique 🔗
(159)
Sur une nette inversion du schème de la fin des temps
2018

A paraître: Revue de sciences religieuses 107, 4, 2019

Abstract
Si cette figure nouvelle d’une terre qui gémit sous l’action des humains est originale c’est qu’elle est mêlée dans l’encyclique de façon indissoluble au cri des pauvres. Or, deux cents ans après la naissance de ce qu’on pourrait appeler la préoccupation pour l’écologie, et malgré tous les efforts des militants et des penseurs, le lien entre la misère des pauvres et la catastrophe ou la mutation écologique reste toujours bien faible. La question sociale et la question écologique font l’objet d’un embranchement et même d’une contradiction comme s’il fallait toujours avoir à choisir entre l’économie et l’écologie. Alors que dans Laudato Si ! le lien indissoluble entre deux objets nouveaux — le cri de la terre et des pauvres — est l’objet même d’une nouvelle attention apostolique. Nous sommes donc, je crois, tous les trois d’accord, il ne s’agit en rien d’un texte dont on pourrait dire : « Tiens, un pape s’intéresse enfin à la question de la nature ». Non, il s’agit d’une innovation prophétique par laquelle un pape fait advenir une figure nouvelle qui décale l’ancien thème de la nature, partagé jusqu’ici par l’écologisme aussi bien que par ses ennemis, pour en faire le nouvel objet de l’attention des chrétiens : la mère sœur clameur de la terre et des pauvres.
Traductions
pas d'autres traductions disponibles
Ecologie, Religion 🔗
(140)
À métaphysique, métaphysique et demie. L’Enquête sur les modes d’existence forme-t-elle un système?
2014

« À métaphysique, métaphysique et demie. L’Enquête sur les modes d’existence forme-t-elle un système ? » in « La philosophie française a-t-elle l’esprit de système ? ».
In Les Temps Modernes, Janvier-Mars 682, pp. 72-85, 2015

Abstract
« Entretien avec Carolina Marinda dans le cadre du festival « Puerto de Ideas » à Valparaiso, 9 novembre 2014. » BL— Je suis d’autant plus embarrassé pour vous répondre que moi aussi je suis effrayé, aussi bien par vos questions que par la forme systématique que l’EME a pris au cours de son développement. Comme disait Souriau : « Machine métaphysique, que me veux-tu ? » J’ai peut-être été dévoré ! En tous cas, je vous préviens, je n’ai pas d’idée bien établie sur cette affaire de système. Ma première réaction serait de vous dire : « Non, pas du tout, ce n’est pas un système, c’est le recueil effectué de ce qui m’est tombé empiriquement sous la main pendant plus d’un quart de siècle, mais effectué, c’est vrai, systématiquement ». Est-ce que vous acceptez qu’on puisse travailler systématiquement et pourtant ne pas viser un système ?
Téléchargements
Traductions

Date: 2015
Langue: anglaise
Traducteur: Stephen Muecke
Titre: “…counter a metaphysical machine with a bigger metaphysical machine.” Does An Inquiry into Modes of Existence have a system ? », unpublished

Modes d'existence 🔗
(135)
L'Anthropocène et la destruction de l'image du Globe
2014

Traduction française par Franck Lemonde de la quatrième conférence Gifford « Facing Gaia-Six Lectures on the Political Theology of Gaia » prononcé en Février 2013, à Edimbourg pour un livre sous la direction de Emilie Hache: De l'univers clos au monde infini, éditions Dehors, Paris, pp.27-54.

Abstract
Ce qui fait de l'Anthropocène un repère clairement détectable bien au-delà de la frontière de la stratigraphie, c’est qu'elle est le concept philosophique, religieux, anthropologique et, comme nous allons le voir, politique le plus pertinent pour échapper aux notions de « Moderne » et de « modernité ». Mais ce qui est encore plus extraordinaire, c'est qu'elle est le produit du cerveau de géologues sérieux, honnêtes et aguerris qui, jusqu'à récemment, avaient été totalement indifférents aux tours et détours des humanités. Aucun philosophe postmoderne, aucun anthropologue, aucun théologien libéral, aucun penseur politique n'aurait osé situer l'influence des humains à la même échelle que les fleuves, les inondations, l'érosion et la biochimie. Au moment même où il devenait à la mode de parler d'une « ère post-humaine » avec l'humeur blasée de ceux qui savent que le temps de l'humain est « dépassé », l' « anthropos » est de retour — et de retour pour se venger — grâce au travail empirique ingrat de ceux que l'on appelait jadis les « naturalistes ». Ce que les divers champs des humanités, malgré leur sophistication, obsédés par la défense de la « dimension humaine » contre « l'empiètement illégitime » de la science et les risques d'une « naturalisation » excessive, ne pouvaient détecter, c'est aux historiens de la nature qu'il revient de le dénicher. En donnant une dimension totalement nouvelle à la notion de « dimension humaine », ce sont eux qui proposent le terme le plus radical qui doit mettre fin à l'anthropocentrisme ainsi qu’aux anciennes formes de naturalisme en mettant soudain au second plan l'agent humain auquel ils offrent pourtant un tout autre rôle.
Traductions
pas d'autres traductions disponibles
Ecologie, Philosophie, Politique 🔗
(134)
« Nous sommes des vaincus »
2014

In Camille Riquier (sous la direction de) Charles Péguy, Paris, Le Cerf, pp. 11-30, 2014.

Abstract
Chacun ouvre Péguy seul. Hélas non, chacun hésite à l’ouvrir parce qu’il faudrait lutter contre trop de mises en garde. Il a contre lui d’avoir été beaucoup trop lu politiquement, religieusement, poétiquement mais jamais philosophiquement. Rien que pour commencer à le lire, quelle pente il faut remonter. Nous avons tous rencontré de grands esprits qui hésitaient à lire Clio parce qu’ils étaient prévenus contre leur auteur ; alors ne parlons même pas d’aider ceux qui acceptent d’ouvrir le livre ; rien que pour éviter qu’ils le referment, il faut déjà mettre le paquet. C’est comme si Nietzsche était encore la proie de sa sœur abusive et de ses avatars hitlériens. Pour Péguy, le travail méticuleux de déminage, d’élucidation, d’interprétation, d’adsorption, de glose et de commentaire, n’a pas eu lieu.
Traductions

Date: 2015
Language: English
Translator: Timothy Howles
Journal: New Literary History, 2015, 46: 41–62

Philosophie 🔗
(127)
Sur le livre de Durkheim "Formes élémentaires de la religion"
2012

"Formes élémentaires de la sociologie; formes avancées de la théologie", Archives de sciences sociales des religions, numéro 167, Juillet-septembre 2014, p. 255-277.

Abstract
Pour célébrer l’héritage de ce classique des classiques, j’ai choisi de l’éclairer par le contraste avec deux auteurs, Gabriel Tarde et William James qui ont mis en cause, de la plus radicale façon, les deux hypothèses de départ sur lesquelles repose l’étonnant projet de Durkheim dans Les Formes élémentaires de la vie religieuse. Avec Tarde, les rapports furent toujours difficiles, on le sait, marquées par un mélange d’irritation réciproque, d’emprunts nombreux et de condescendance ; James, cité plusieurs fois dans les Formes, a reçu, quant à lui, un traitement méticuleux dans le cours que Durkheim a consacré en 1914 au pragmatisme . En prenant la mesure des Formes à partir du principe de Tarde qui suppose la totale pénétrabilité des monades, je voudrais faire ressortir ce qu’a de singulier la définition que donne Durkheim de l’individu et de la société ; en le lisant à partir de la psychologie de James, je voudrais souligner ce qu’a d’improbable la définition d’un individu conçu à la façon de Hume qui ne saisirait de son expérience du monde qu’un nuage de sensations jusqu’à ce que l’imposition de catégories a priori vienne donner sens à son expérience. Puisque Durkheim n’ignorait en rien les positions alternatives de ces deux auteurs et qu’il a choisi de les combattre, il n’est donc pas absurde de faire un peu d’histoire contrefactuelle et d’imaginer ce que seraient devenues les thèses fameuses de Durkheim sur la nature du religieux et sur la genèse de la société, s’il s’en était inspiré.
Traductions

Langue: Allemand
Date: 2017
Traducteur: Gustav Rozler
Revue: Soziopolis
Reference: https://soziopolis.de/erinnern/jubilaeen/artikel/elementare-formen-der-soziologie/

Anthropologie des modernes, Religion, Théorie sociologique 🔗
(126)
Biographie d'une enquête - à propos d'un livre sur les modes d'existence
2012

(126) « Biographie d’une enquête – à propos d’un livre sur les modes d’existence », (dossier coordonné par Bruno Karsenti); Archives de philosophie, Vol. 75 n° 4 pp. 549-566 (2012).

Abstract
Quand on ne comprend pas pourquoi j’ai changé de terrain sans cesse et qu’on ne voit pas la logique d’ensemble de mes recherches, le commentaire m’amuse car je ne vois pas quel autre auteur a poursuivi si obstinément le même projet de recherche pendant vingt cinq ans, jour après jour, en remplissant le même fichier pour répondre aux mêmes questionnaires. C’est là qu’il peut être utile d’exposer comment j’en suis arrivé à cette forme inhabituelle d’anthropologie philosophique. Non pas pour raconter ma vie —si le système est solide on n’a guère à se préoccuper de son auteur— mais plutôt pour esquisser la biographie de cet argument en l’appuyant sur son histoire. Nul ne saurait s’étonner de la naissance empirique d’une philosophie empirique. Dans cet article je voudrais me livrer à l’exercice contradictoire de raconter l’émergence chaotique d’un argument systématique dont la persistance sur près de trente ans m’étonne moi-même.
Téléchargements
Traductions

2013
English translation
"Biography of an Inquiry. On a book about Modes of Existence", by Catherine Porter, Social Studies of Science, Vol. 43(2) pp. 287–301

2012
Traduction portugaise
Portuguese translation in a separate booklet par Marcela Vieira « Biografia de uma investigaçao – apropositio de um livro sobre modos de existencia », Editora 34, Sao Paulo, 2012.

Anthropologie des modernes, Modes d'existence, Philosophie 🔗
(125)
Désincarcérer les corps
2011

« Désincarcérer les corps » dans Psychiatrie Française, Vol. XXXXIII, 1/12 Juin 2012, p. 23-37. (transcription d’une conférence prononcée à la Journée de l'Association Française de Psychiatrie, La philosophie et la psychiatrie,18.11.2011)

Abstract
Je vais explorer avec vous cette situation, en partant d'un minuscule domaine des sciences sociales que j'appelle l'anthropologie symétrique et qui a pour but d'établir avec les autres collectifs des rapports qui ne soient fondés ni sur la notion de cultures, ni sur celle de nature. Depuis une trentaine d'années, cette anthropologie s'efforce d'éviter d'utiliser le schème Nature/Culture qui a fait beaucoup de ravages en anthropologie et que vous connaissez bien dans votre propre domaine dans la version qui n'est pas moins ravageuse et qui porte le nom de « Mind/Body ». J'utiliserai cette expression en anglais tout au long pour bien marquer qu'il ne s'agit pas là d'une évidence naturelle mais d'une production anthropologique locale et historiquement située qu'il n'y a aucune nécessité de prendre pour argent comptant. Nature/Culture aussi bien que Mind/Body sont deux façons de bloquer toute réflexion sur ce qui arrive quand les êtres du psychisme rencontrent les effets des cures.
Traductions
pas d'autres traductions disponibles
Anthropologie des modernes 🔗